3 QUESTIONS À AMANDINE BILLY, MANAGER DE CENTRE-VILLE À BLOIS


Rubrique : Attractivité Territoriale, Développement Economique
Auteur : Annonces du Commerce  (lesannoncesducommerce.fr) Annonces du Commerce (lesannoncesducommerce.fr)

Quels sont les atouts de Blois pour un commerçant ? 

Blois est une ville de culture qui a la chance d’être située au cœur de la destination des châteaux de la Loire, si bien qu’elle vit du tourisme toute l’année. Par ailleurs, depuis quelques années, on constate un essor important du circuit de la Loire à vélo qui traverse la ville.


A la saison plus creuse, la vie de la ville est rythmée par des évènements culturels : Rendez-vous de l’Histoire, festival de bande dessinée bd BOUM, auxquels la Ville de Blois est venue greffer des évènements festifs comme Des Lyres d’hiver en fin d’année. 


Nous nous appuyons donc sur les richesses touristiques, culturelles et événementielles locales pour créer des parcours clients qui donnent envie de venir se promener et consommer à Blois. Ainsi, cet été, nous avons initié un parcours de design urbain en lien avec les 20 ans de la bibliothèque du centre-ville : des livres géants, un encrier, des extraits de textes de Zola ont ponctué l’espace urbain. 


Le Covid a-t-il freiné l’installation commerçante à Blois ? 

Non, nous constatons plutôt des ouvertures de commerces. L’annonce de l’aménagement du complexe hôtelier de luxe Fleur de Loire porté par Christophe Hay, chef étoilé de la région, a même suscité l’arrivée de plusieurs commerces de bouche et d’artisanat d’art à proximité. 


Nous ne vivons pas un boom des installations, mais des commerçants indépendants nous font part de leurs projets de développement. La crise n’a donc pas freiné l’engouement à l’installation, au contraire. 


Quels sont les leviers d’action nécessaires pour développer l’attractivité de Blois ? 

Située entre les deux métropoles attractives que sont Tours et Orléans, Blois doit affirmer sa singularité en misant sur l’innovation et la différence. D’où ce choix des circuits de design urbain ou d’une programmation événementielle à venir qui veut étonner, interpeler. D’où le choix, aussi, de favoriser les commerces indépendants à 70 % pour ne pas ressembler à une galerie commerciale ou à n’importe quel centre-ville. 


La Ville agit par ailleurs sur d’autres leviers : la préemption commerciale pour éviter que de grosses enseignes viennent déséquilibrer les activités existantes, les loyers commerciaux, l’aménagement urbain et le développement de surface commerciale. 


Pour remédier au problème des loyers commerciaux parfois prohibitifs, nous souhaitons mettre en place des baux dérogatoires gérés par la collectivité pour permettre aux enseignes de tester leur activité avec des loyers modérés en proposant, à terme, des options d’achat.


Concernant l’aménagement urbain, outre le design urbain, nous avons végétalisé les murs d’une rue, rénové la promenade Mendès-France en bord de Loire, identifié un quartier des arts. Les projets d’aménagement à venir sont basés sur un équilibre à trouver entre circuit piétonnier attractif et accès au stationnement pour ne pas freiner les consommateurs extérieurs. 


Enfin, pour attirer des enseignes locomotives à la recherche de grandes surfaces, nous développons le projet du carré Saint-Vincent qui répondra au manque de surface commerciale correspondant à cette demande spécifique et drainera des visiteurs dans tout le centre-ville. 


Pour attirer de nouveaux habitants, nous devons proposer une offre commerciale diversifiée dans tous les domaines de consommation et créer des espaces de circulation attractifs. 


Coordonnées :

Amandine Billy 

developpementcommercial@blois.fr





  • Centre-Ville
  • Commerce
  • Management
Partager:
© 2018 - 2021 | Alternative Technology | All Rights Reserved